[Traduction] 8 façons de décourager vos employés

Entre deux chapitres de la longue traduction en 5 volumes des qualités d’un développeur, voici un article plus court paru sur le site geekstuffdaily.com, le 12 mars 2009, sous le titre «8 rules to discourage your employees».
Il a obtenu 52 commentaires sur son site, il mérite donc d’être mentionné ici, et au moins traduit.


Si vous voulez emmerder vos employés, mais que vous ne trouvez pas de bonne manière de le faire, suivez ces quelques règles et vous y arriverez.

  1. Encouragez la pro-activité

    Le management aime ce mot. Cela signifie que les employés n’ont pas à réagir, mais doivent agir en avance. Cela se traduit par un management beaucoup plus facile. Pas de documentation, de specs ou aucune sorte d’information n’est fournie aux employés puisqu’ils doivent proactivement chercher ces informations.
    Découragez la pro-activité excessive : si quelques employés veulent encore faire des choses par eux-même, essayez de documenter les choses pour abaisser la courbe d’apprentissage de vos (futurs) recrutements, développez un outil maison pour (vous) économiser du temps ou de l’argent ou pour faire des choses comme ré-usiner le code ou implémenter des méthodes agiles, simplement claquez ces enthousiastes en traitant ses efforts avec indifférence, règles d’entreprises, manque de retour du management et autres outils dont vous disposez.
    Déjouez simplement les suggestions ou améliorations ; dites même non directement, ou dites oui, oui, oui et laissez mourir à petit feu. Toutes les méthodes fonctionnent bien.

  2. Ne laissez pas vos employés s’impliquer

    Ne promouvez jamais aucun ancien de l’équipe, qui serait apte à cette tâche à une position de chef de projet.
    Les choses pourraient être trop douces, puisque la personne ne peut pas seulement diriger correctement l’équipe mais elle aura aussi une compréhension profonde du sujet à traiter.
    Embauchez simplement quelqu’un de l’extérieur qui ne connaît que le management (trimballer un agenda en cuir et/ou un iPhone, oragniser des réunions, parler sur des sujets sans avoir aucune connaissance, sans dire des choses cohérente ou qui paraissent sérieuses, etc.) Le moins le chef de projet en sait sur l’équipe, le mieux c’est. Après tout, ce sont les soldats qui doivent recevoir des balles.

  3. Distribuez des récompenses

    Avant que vous ne pensiez que cela ne puisse remonter le moral de quelqu’un, pensez aux autres membres de l’équipe (et aux autres équipes) qui n’en auront pas. C’est tout bête : un moral remonté, les autres plongent.
    Récompensez les gens qui le méritent le moins : ceux qui passent leur temps à parler de leur super boulot au lieu de vraiment faire quelque chose. Cela énervera définitivement tous les autres.

  4. Restreignez leurs outils

    Si vos employés ont besoin d’outils, comme un ordinateur, un OS, une base de données, et quelques outils pour mieux travailler, la meilleure chose à faire est de les en priver ; pas tous à la fois, mais un par un, pour rallonger leur agonie. S’ils ont besoin d’outils payants, déclarez les hors-budget. S’ils ont besoin d’outils open-source, dites que ce n’est pas compatible avec la règle interne X et que cela requiert des autorisations spéciales (qu’ils n’auront jamais, bien entendu).
    Faites leur remplir des formulaires sans fin et inutiles, et rédiger des e-mails. Ne renouvelez pas leurs licences. Faites les travailler en ligne sur un serveur placé sur un autre continent avec plus de 10 secondes de latence. Interdisez l’utilisation de putty comme console de travail. Faites tout cela étape par étape, tout en demandant des résultats constants.

  5. Gâchez leur concentration

    Soyez certains qu’ils sont inscrits sur toutes les mailing-listes sans rapport possible. Vous leur ferez perdre des heures à lire leurs messages et à faire du filtrage manuel. Retirez toute couche d’abstraction qui permettrait de leur épargner un problème qui ne les concerneraient pas. Votre meilleure arme ici est l’open space (comme un étage entier) où plus de 100 personnes travaillent, sans murs au milieu.
    Encouragez les sonneries de téléphone très fortes des portables abandonnés sur les bureaux et les discussions de machine à café pour distraire les autres. Organisez des réunions inutiles et des conférences-call qui se concentrent sur des sujets qui ne les concernent pas.

  6. Abattez leurs intérêts avec des formations

    Donnez leur des formations obligatoires sur des sujets qui ne les intéressent pas et qui n’ont pas de connexion inter-disciplinaire avec leur métier.

  7. Virussez les !

    Soyez sûrs que toutes les imperfections sont soigneusement classées en priorité haute. Si quelqu’un casse le code (particulièrement si quelqu’un le casse de façon répétée), ne le laissez pas réparer. Demandez à quelqu’un d’autre à la place (de préférence s’il n’a pas de passif avec le sujet) de le réparer dans un laps de temps très court.
    Laissez tout le monde assigner des bugs à n’importe qui, sans savoir le temps restant dont disposent les développeurs. Plutôt avec un système qui ne laisse pas la possibilité de savoir qui vous a assigné un ticket.

Avant de penser que cela ne fonctionne pas, sachez que c’est basé sur une histoire vraie (cela m’est arrivé).

Edit : Comme l’ont fait remarquer de nombreuses personnes (et elles ont raison) tous les développeurs expérimentés ne font pas des bons chefs de projet (la plupart n’ont pas les compétences). Pour rectifier cela, j’ai mis à jour la règle 3. Merci de ces retours !

4 réflexions sur “[Traduction] 8 façons de décourager vos employés

  1. Tellement vrai,
    Cela m’est aussi arrivé dans mon ancienne boite ! ^^ Mais maintenant c’est tout le contraire !
    Heureusement, certain patron/patronne sont de remarquables chefs d’entreprise qui ont compris que la valeur de leur société est égale à la somme de la valeur de leurs employés…

  2. Ah mais là, ce serait pour régler le problème, pas pour le créer. En tous cas, c’est une idée intéressante cet algo !

Ajouter mes idées

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s