Compte-Rendu « AddBlock Plus » – Mozilla Add-On Workshop

Speaker : Wladmir Palant, créateur d’AddBlock Plus

Mon avis

Très bonne conférence. Wladimir avait l’air impressionné par cette foule venu l’écouter. Il a combattu son stress pour développer tous ses conseils sur, non-pas le développement d’extension d’un point de vue technique, mais d’un point de vue humain.
Wladimir a abordé des points hyper intéressants comme gérer l’évolution dans le temps de son extension (le suivi à travers les différentes versions de Firefox, l’ajout de nouvelles fonctionnalités), ou encore comment choisir les nouvelles features à ajouter (comment déterminer celles qui apportent vraiment quelque chose).

Voici mes quelques notes, mais les slides sont en ligne

Comment une extension devient populaire ?
– chance
– bonne idée
– appui sur la communauté

– Chance et bonne idée == incontrôlables
– Appui sur la communauté :
– intérêt :
– marketing
– participation aux tests
– Les écueils :
– Très intéressant sur UI des extensions : choix à faire
– ce n’est pas celui qui parle le + fort qui a raison
– les meilleurs contributeurs sont en fait des gros geek, souvent early-adopters, ils aiment avoir 200 options : ils ne représentent pas du tout la majorité
En fait, s’il faut modifier les options pour que l’extension fonctionne, c’est une mauvaise extension.
– Localisation des extensions, question à se poser avant la traduction, bien tester les trad. Fournir un lexique aux traducteurs pour éviter ambiguité des termes.

Publicités

Compte-Rendu « Ma Première Extension/Mon Premier XULRunner »

Conférence animée par Paul Rouget

Voilà mon avis :

Intervention extrêmement intéressante de Paul Rouget, qui maîtrise manifestement « Ma première extension pour les Nuls ».
La session nous a permis d’examiner une extension (gestionnaire de Todo Liste) assez riche pour toucher à tous les concepts : une fenêtre, un dialogue et un overlay, par exemple.
On a examiné les principales caractéristiques des fichiers qui composent l’extension, on a eu droit à des astuces de développement. Tout comme, on a eu des précisions sur les CSS adaptées aux extensions.
On sentait le conférencier à l’aise, et ouvert aux questions, mais j’ai regretté qu’on soit pressés par le temps, qui aurait permis d’aller en profondeur sur le codage,

Q : enregistrement dans les prefs.js, où ça se fait dans une appli XUL Runner ?

Q : fichier différent : application.ini
Paul : fichier hyper simple

Q : XPCom ./. Prism
Paul : Prism est une application Gecko

Q : Qu’est-ce qu’on peut faire de Prism ?
Paul : on n’a pas de conf. Prism est un FF sans tout le bazar autour. L’idée est d’avoir une application HTML : ex icône de Facebook pour n’afficher que ce site.
Prism propose un ensemble de méthodes javascript auxquelles on a accès depuis la page web.

Q : Prism est en train de casser la séparation sécurité online/offline ?
Q : Prism ./. Google Gears
Paul : Gecko interpète des morceaux d’HTML 5
Vous pouvez auj faire une page web HTML qui fonctionne en offline de manière standardisé.
=> era, safari
Intégration DB SQLite dans le moteur, tt le monde n’en est pas au mm point. Meilleure avancée dans WebKit.

Q : Ai-je raison d’hésiter entre appli web et appli XUL ?
Paul : appli web mm apparence sur tous les OS, appli XUL a le look de l’OS
Application Prism est une application web, cela reste limité à afficher une popup en bas à droite. En XULRunner, tu peux accéder à l’OS, au filesystem, etc.

Q : le javascript dans du XPCom, comment est-il interprété ? Compilé ?
Paul : pas à le gérer mais possibilité de gérer chacun ses threads.

Compte-Rendu « Sécurité des extensions » – Mozilla Add-On Workshop

Conférencier : David Teller

Mes notes

– Whatis FF ?
caractéristiques du logiciel :il  permett de toucher aux fichiers aux infos : comme un OS

J’ai prêté mon ordinateur, un des rares à être sous Windows, pour que le conférencier puisse le brancher à l’écran de projection, donc pas plus de notes que cela.

Mais pour résumer, David Teller nous a parlé des risques de transmission d’informations entre 2 extensions, de notre extension vis-à-vis d’un site distant et dans l’autre sens.

Mon avis

Malgré les petits problèmes techniques, qui ont fait passer les propos en mode accéléré pour tenir dans le temps imparti, la session était très bien présentée, avec notamment un superbe schéma pour situer les extensions dans le fonctionnement de Firefox et des explications sur les failles potentielles avec juste à côté les bonnes pratiques et astuces pour s’en prémunir (ce qui est parfois….impossible !)

Compte-Rendu Keynote Mozilla Add-On Workshop

Donc, j’ai été au MAOW 2008, à la base, je suis développeuse PHP, et de fait, j’ai été amenée à toucher aux langages et technos du monde web : Javascript, ActionScript, HTML, CSS, XML, XSLT, etc. Pour suivre cette journée de confs, il valait mieux avoir un solide background en web et aussi en programmation.

Mes notes prises durant la session. La keynote étant en anglais, mes notes sont un peu mélangées dans les langues.

Mon avis

J’ai regretté un certain flou sur la place des extensions dans l’Ecosystème Mozilla (par rapport à Prism, XULRunner, Firefox, l’OS par exemple) quoique j’ai eu un petit aperçu dans l’atelier sur la sécurité des extensions.

============Sommaire ===============

1 – Intervention de Tristan NITOT

2 – Intervention de Paul ROUGET

3 – Keynote de Brian KING

4 – Questions du public
===================================

intervention de Tristan NITOT

(vers le blog de Tristan)

  • 1er Mozilla Add-On Workshop au monde, grâce à XULfr
  • prochain à Amsterdam ? Barcelone ?

intervention de Paul ROUGET

(vers le blog de Paul)

  • présentation du programme
  • conférence-tampon : on le fera…ou pas, selon le temps qui reste

Keynote par Brian KING

(vers le blog de Brian)

« Add-on audacity  » – how extension developers pushed the boundaries and had fun doing it

(voir les slides de la présentation « Add-On Audacity)

  • add on ecosystem, history, etc.
  • depuis 99 : strong community
  • définition de l’audace
  • Faire des add-on c’est pushing the limits

Histoire des Add-On Mozilla

  • Netscape extensions
    • little bit hard todo
    • install.js & XPI install : flexible but verbose
    • contents.rdf : tout ça est parti
  • noms de Firefox : Firebug, Phoenix
  • more user friendly, in the transition from netscape to ff, extensions developers
  • extension manager : frontend au lieu d’install XPI et toutes ses commandes
  • installation simplifiée
  • install.rdf : simpler than XPI install mais moins flexible

Code ses extensions peut nous apporter beaucoup

  • extensions donnent la liberté d’implémenter ses propres fonctionnalités
  • extensions donnent le pouvoir, mais aussi responsabilité, puisqu’on a accès à OS
  • qq extensions malicieuses dans le monde
  • avec extensions : acces aux bookmarks, cookies, historique, etc.
  • extensions donnent le fun : nouveaux amis via irc, forums, etc.
  • on fait des sacrifices en écrivant une extension :
  • de son temps libre (citation mozdev project owner)
    « so it s saturday evening (i think), i am working on a extension, wife asks if i wanted to do anything together… » (cf les slides à dispo, diapo 15)
  • going grippy : remove toolbar grippies (bug 112534), security change
  • extensions ont servi d’incubateur pour de nouvelles fonctionnalités, elles représentent parfois le futur du logiciel
    • Google Bar
    • Multizilla
    • Total Recall (reprise de la session de navigation comme session restore)
    • etc…

Pourquoi les add-on sont importants ?

  • futur dans le logiciel
  • simple a faire ./. d’autres browsers (MSIE)
  • innovation / expérimentation
  • plein de startups ont commencé par juste une extension (Foxytunes, Stumble Upon …)
  • il y a même des jeux en extension : voir games.mozdev.org
  • Google Chrome n’a pas de support d’add-on : ils disent que ça viendra.
    On attend de pouvoir faire un AddBlock Plus pour Google Chrome 🙂 mais Google veut pas qu’on squizze leurs publicités…sera-t-il possible ?
    depuis 2002
  • TomTom supporte les extensions ff
  • Songbird aussi
  • eMusic
  • donc les Add-ons vont permettre d’etre à plusieurs endroits
  • Diversité des Add-On (autre que extensions) avec
  • les User Scripts : Grease Monkey
  • XULRuner : frontend + flexible

Etat des lieux maintenant

  • plus de 1 M par jour, site en 28 langues
  • qualité : Firefox 2 a une mauvaise réputation
  • obligé de le lancer sans les extensiosn 🙂
  • Firefox 3 posède un meilleur contrôle sur les fuites de mémoire, les espaces de nom, etc.

Roadmap des features d’AMO

  • full text search
  • more stats usage, etc.
  • voir diapos 32 et 33

mozdev.org

  • avant 1er endroit pour les extensions, maintenantt toujours là
  • chiffres sur le site
  • 1/3 des tops extensions ont commencé à cet endroit

Whats next ?

  • less UI ?
  • plus d’interaction avec le contenu web que juste l’UI
  • où voyez vous les addon dans 5 ans ? comment ce sera ?

Questions du public

Q : I’m working on security, few evil extensions, lesquelles ? XSS ?
Brian : je ne connais pas le nom des extensions malicieuses
Q : blacklist AMO ?
Biran : exemple de l’extension ICanDoIt, 2 barres d’outils
injections XsS, fuites de mémoire
Il y a une sandbox, on les met dedans avec des avertissements ou on les vire du site
Q : peut-on désactiver les extensions à distance ? A la mise à jour ?
Vladimir : il y a des extensions désactivées et blacklistées parfois, mais pas souvent
Q : peut -on refuser certaines extensions, ou toute installation d’extension ? en binary code ?
Brian : je n’ai pas entendu de parler de ça mais vous pouvez le proposer ou le mettre en place
Il n’y a pas tout le code online. Vous pouvez ouvrir le javascript et le lire….mais vous ne savez pas forcément ce qu’il fait
Q : quelle version d’ECMAscript peut-on attendre pour GreaseMonkey ?
Brian : javascript a été longtemps stagnant, avec des itérations mineures, javascript a à évoluer
Project Harmony, ecmascript 3.1, on aura en fait une version hybride de javascript en attendant que la version 3.1 soit mature
Q : opinion XULRunner vs Air ou Silverlight ?
Brian : Mozilla se bat mais pas avec XulRunner, plutôt avec les Web Standards, CSS, HTML, etc. The web is the platform et non le browser est la platform. Mozilla ne va pas pousser XULRunner. On mise plutôt sur les standards du web.
Quand vous supportez une plate-forme, il faut lui attribuer des ressources, et les ressources de Mozilla sont limitées en ce moment. Mais ne soyez pas déçu et continuez à développer.
Q : l’adversaire d’Air est Prism ?
Brian : ce qui fait peur n’est pas Air, mais plutôt les googles features dans toutes les app. Air & Silverlight, ne vont probablement gagner car le web a été open, et les formats ouverts vont gagner : meilleur flexibilité, meilleure hackabilité
Q : javascript dans le navigateur : contrôlé et contraint, dans les extensions moins contrôlés. Peut-on en tant que final user restreindre les pouvoirs de javascript des extensions ?
Brian : je n’ai pas entendu parler de cela pour le moment. Ce qui leade cela est gg chrome, puisque chaque fenêtre n’affecte pas le reste du browser. Cela arrivera je pense.
Javascript tournera dans une sandbox pour ne pas avoir acces au PC.
Q : les forces sont le respect des CSS & javascript, quelles seront vos forces, si un jour M$ respectait ces standards du web ?
Si M$ se met à respecter parfaitement les standards, que va-t-il arriver à Mozilla ?
Brian : nous serions ravis de développer pour M$ ou Apple si ces platesformes étaient plus ouvertes. Ou bien nous partirions à la retraite.
Tristan : le jour où le web sera en bon état, je serais ravi de prendre ma retraite
Qqn dans le public : les clients de M$ ne sont pas les final users mais les entreprises

Le MAOW, j’y étais

Je vous prépare un compte-rendu des conférences auxquelles j’ai assisté. (D’ailleurs, je me demande si je dois mettre le résumé de la conférence, mes notes, ou juste donner mon avis sur la conférence. Qu’en pensez-vous ?)

En attendant, le Mozilla Add-On Workshop co-organisé par XULfr.org et Mozilla à Paris, c’était:

  • Pas beaucoup de filles mais des stars de Mozilla
  • Un tee-shirt super joli et même à ma taille
  • Un très bon accueil et un très bon café
  • Un petit regret : ne pas avoir un pack visiteur, comme à certaines conférences plutôt que des goodies jetées ça et là, qui étaient au premier arrivé, premier servi.
    En même temps, cela m’a aussi permis d’avoir 2 badges, et Mozilla n’est pas avare de goodies.

Voilà pour l’ambiance générale.